Imprimer cette page

Les échelles sismiques

Echelle de Richter

Afin d'estimer la puissance des séismes, le sismologue Richter introduisît la notion de magnitude. Elle correspond à l'énergie libérée au foyer du séisme et dépend de la longueur de la faille activée et de l'importance du déplacement.

Echelle de Richter
Magnitude Effets du tremblement de terre
< 3,5 Le séisme est non ressenti, mais enregistré par les sismographes
3,5 - 5,4 Il est souvent ressenti, mais sans dommage
5,4 - 6 Légers dommages aux bâtiments bien construits, mais peut causer des dommages majeurs à d'autres bâtisses
6,1 - 6,9 Peut être destructeur dans une zone de 100 km à la ronde
7 - 7,9 Tremblement de terre majeur. Il peut causer de sérieux dommages sur une large surface
> 8 C'est un très fort séisme pouvant causer de très grands dommages dans des zones de plusieurs centaines de kilomètres

Echelle MSK

La magnitude ne doit pas être confondue avec l'intensité qui est estimée à partir des effets produits en surface. Pour l'évaluer, on utilise l'échelle MSK dont le nom provient de ses inventeurs Medvedev, Sponheuer et Kamik en 1964.

Echelle MSK
Intensité Effets produits en surface
Degré I Secousse non perceptible
Degré II Secousse à peine perceptible
Degré III Secousse faible ressentie seulement de façon partielle
Degré IV Secousse largement ressentie
Degré V Réveil des dormeurs
Degré VI Frayeur
Degré VII Dommages aux constructions
Degré VIII Destruction des bâtiments
Degré IX Dommages généralisés aux constructions
Degré X Destruction générale des bâtiments
Degré XI Catastrophe
Degré XII Changement de paysage

Exemples de réseaux de surveillance

Carte des stations sismologiques en France. Illustration tirée de Sciences de la Vie et de la Terre 4e, Ed. BORDAS

Bien que l'activité sismique en France ne soit pas très élevée, les sismologues surveillent en permanence les mouvements du sol. Ils disposent pour cela de sismographes permettant d'enregistrer les ondes sismiques.

Les laboratoires de sismologie sont regroupés principalement dans les zones à risques comme montré ci-contre.

Les sismogrammes obtenus sont analysés et servent ensuite à de nombreuses études comme celles faites à TAMARIS.